Quels sont les avantages et les inconvénients lorsqu’on devient propriétaire ?

En France, 61% des ménages possédaient un bien immobilier en 2021. À la différence du locataire qui vit dans la propriété d’une tierce personne, moyennant le versement d’un loyer, le propriétaire habite chez lui et jouit pleinement du bien immobilier qu’il a acheté. Depuis toujours, la pierre est une valeur refuge qui séduit, et posséder un bien immobilier est un véritable objectif de vie pour de nombreuses personnes.


Pourquoi la propriété suscite-t-elle autant l’engouement ? Combien cela coûte de « vivre chez soi » ? Est-ce vraiment rentable ? Quels sont les avantages et les inconvénients à devenir propriétaire ? Toutes les réponses dans cet article !





Les 7 avantages à devenir propriétaire de votre logement


Acheter un appartement ou une maison pour y établir sa résidence principale peut s’avérer très avantageux d’un point de vue pécuniaire. L’aspect économique est le principal avantage de l’accession à la propriété. En 2021, 58% des Français sont propriétaires de leur résidence principale (Insee, statistiques parues le 3 mai 2022), ce qui témoigne de l’intérêt pour la pierre.


#1 Devenir propriétaire permet de ne plus avoir de loyer à payer


En vivant chez vous, vous n’êtes plus redevable d’un loyer envers votre bailleur. Vous évitez chaque mois ce versement contraignant.


Néanmoins, si vous avez dû emprunter auprès d’une banque pour acheter votre résidence principale, vous n’êtes pas libéré de toute contrainte financière pour autant (du moins, pas tout de suite). Il vous faut chaque mois honorer vos mensualités de crédit. Mais la démarche n’est pas la même. Car en remboursant votre prêt immobilier, vous devenez chaque jour un peu plus propriétaire de votre bien.


En revanche, si vous avez payé l’intégralité de votre logement avec un apport personnel, vous ne devez rien à personne pour vivre chez vous. Ce qui vous permet de réaliser des économies substantielles, et ce, chaque mois !


Téléchargez l'appli Solveeg et découvrez votre score de solvabilité

pour un emprunt immobilier




#2 Devenir propriétaire permet de se construire un patrimoine immobilier


En devenant propriétaire de votre maison ou de votre appartement, vous vous constituez un patrimoine immobilier. Celui-ci vous permet de placer efficacement votre argent, puisque rares sont les biens immobiliers qui se déprécient avec le temps.


Bon à savoir : Le patrimoine immobilier désigne l’ensemble des biens immobiliers que vous possédez. Généralement, il se compose uniquement d’une résidence principale, mais peut s’étoffer par la suite d’une ou de plusieurs résidence(s) secondaire(s), d’un ou plusieurs logement(s) mis en location, de terrains… Ou encore de biens immobiliers non-résidentiels, tels que des parkings, des bureaux ou encore des locaux commerciaux.


#3 Devenir propriétaire sécurise son habitation


Habiter chez soi permet de se protéger soi-même ainsi que ses enfants contre un éventuel déménagement imprévu. En achetant votre résidence principale, vous assurez un toit pérenne à votre famille et ne dépendez plus d’une tierce personne : un gain en sérénité non négligeable, souvent recherché par les aspirants propriétaires.


À l’inverse, dans le cadre d’une location, le propriétaire peut donner congé au locataire s’il souhaite vendre ou reprendre son logement.


#4 Devenir propriétaire permet de transmettre un patrimoine à ses enfants


En possédant un bien immobilier, vous garantissez la transmission d’un patrimoine. Le conjoint survivant puis les enfants se verront attribuer la pleine propriété du logement acquis, après votre décès.


#5 Devenir propriétaire permet de réaliser une plus-value


Si vous avez acheté votre logement à un bon prix ou si vous avez réalisé des travaux d’embellissement, vous avez de grandes chances de réaliser une plus-value à la revente. Plus-value qui peut, par la suite, venir alimenter un apport plus conséquent dans le cadre d’un nouveau projet d’achat immobilier, vous permettant ainsi d’acheter, par exemple, une résidence principale plus grande.


La valeur de votre bien peut aussi augmenter avec un quartier qui se dynamise, la proximité avec une gare ou la généralisation du télétravail. De manière générale, sachez que l'appréciation de votre bien dépend à la fois :

  • de la qualité intrinsèque de ce dernier (surface, équipements, technologie… Autant d’éléments qui peuvent être améliorés en effectuant des travaux) ;

  • du marché immobilier en lui-même, la valeur d’un bien dépendant fortement de son emplacement géographique, un marché tendu à forte demande lui fera mécaniquement prendre de la valeur, et ce, même si sa qualité est relativement médiocre.


Bon à savoir : La plus-value sur la résidence principale n’est pas soumise à l’impôt !


#6 L’État facilite l’accession à la propriété


Si l’État ne délivre pas directement des crédits immobiliers (n’étant pas un organisme financier), ce dernier met bel et bien en place des dispositifs spécifiques permettant aux aspirants propriétaires de bénéficier de prêts bonifiés, par l’intermédiaire d’organismes tels que la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), ou encore via des conventions avec des établissements bancaires.


Généralement, ces dispositifs avantageux concernent les primo-accédants et sont délivrés sous conditions de revenus. Ils sont cumulables avec un crédit immobilier classique.


Il s’agit par exemple du :


L’État peut également vous proposer des avantages fiscaux non négligeables si vous devenez propriétaire et réalisez un investissement locatif.


Il s’agit notamment des dispositifs :


Bon à savoir : Pour devenir propriétaire, Action Logement octroi une aide Prime Accession de 10 000 euros, sous conditions, pour financer l'acquisition dans le neuf d'une résidence principale.


À noter : Le contrat de location-accession permet une accession progressive à la propriété. Concrètement, le locataire jouit à titre onéreux du bien moyennant le paiement fractionné ou différé du prix de vente et le versement d'une redevance jusqu'à la date de levée d’une option. Le transfert de la propriété s’opère à ce moment-là (L. n° 84-595 du 12 juillet 1984).


#7 Devenir propriétaire permet d’avoir des liquidités en cas de difficultés financières ?


S’il peut paraître logique, a priori, de considérer l’achat d’un bien immobilier comme un investissement liquide (revendre son bien permettrait d’obtenir rapidement une somme très importante), il n’en est rien ! Ce dernier avantage (apparent) n’en est pas un en réalité…


En effet, le marché immobilier se distingue de nombreux autres marchés par son caractère très peu liquide : convertir un bien immobilier en espèces est un processus très long. Recherche d’un acheteur, négociations, démarches administratives… Il faut compter plusieurs mois, et parfois même plusieurs années avant de conclure une vente immobilière en bonne et due forme.


Bon à savoir : En cas de besoin urgent de liquidité, se lancer dans la vente d’un bien immobilier est donc la dernière chose à faire. Mieux vaut se constituer une épargne de précaution, immédiatement disponible en cas d’imprévu.


Les 4 inconvénients à devenir propriétaire de votre logement


Comme pour chaque opération, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Des inconvénients viennent assombrir quelque peu le tableau (quasi) idyllique de l’accession à la propriété. Mieux vaut donc bien les avoir en tête afin de les anticiper !


#1 Le crédit immobilier souscrit est engageant


Le prêt immobilier souscrit auprès de votre banque pour devenir propriétaire représente un engagement important. Vous devez respecter un échéancier de mensualités de remboursement sur de nombreuses années.


Dans le cadre d’un crédit immobilier classique, vous vous endettez sur 10, 15, voire 20 ans. Certes, une telle situation ne vous expose pas forcément à des risques financiers majeurs : en cas d’insolvabilité passagère, les assurances contractées dans le cadre du prêt ainsi que les clauses permettant de moduler votre contrat vous protègent en grande partie.


Toutefois, il s’agit d’un engagement bien plus pesant sur le long terme qu’un simple contrat de location. Il est beaucoup plus rapide et aisé de changer de logement, pour réduire ses charges, lorsque l’on est locataire, que lorsque l’on est propriétaire.


#2 Vous n’êtes pas tout à fait propriétaire de votre bien


En effet, pendant toute la durée du crédit, c’est la banque qui est « financièrement propriétaire » de votre bien, même si vous restez fiscalement redevable des impôts et taxes afférents au bien, en tant que nue propriétaire. Vous ne le serez réellement (et ne pourrez goûter pleinement la sérénité de « vivre chez vous ») que lorsque vous aurez remboursé la totalité de votre emprunt.


Cet inconvénient étant surtout psychologique, il est à nuancer. Le fait de ne pas être « tout à fait » propriétaire d’un bien financé grâce à un crédit doit être accepté comme le processus normal de constitution d’un patrimoine immobilier, dans la mesure où votre patrimoine augmente graduellement au fil du remboursement de vos mensualités d’emprunt. Ainsi votre passif diminue mécaniquement tandis que l’actif de votre patrimoine croit. In fine, lorsque votre crédit est pleinement remboursé, votre patrimoine net immobilier s’est apprécié.


#3 Devenir propriétaire oblige à assumer seul l’entretien du bien immobilier


Devenir propriétaire entraîne des obligations légales, sous peine de se voir condamner au paiement d'une amende.


Parmi ces obligations, se trouvent notamment :


Le propriétaire d’une maison individuelle assume seul l’entretien de celle-ci. Les réparations de toiture, de plomberie, de chauffage sont à sa charge. À l’inverse de la copropriété, les coûts ne sont pas divisés.


Pour accéder sereinement à la propriété, il est donc fondamental de disposer d’économies suffisantes pour pallier tant les dépenses imprévues que l’entretien plus courant du logement, sous peine de voir la valeur de ce dernier diminuer avec les années.


#4 La fiscalité immobilière


Posséder un appartement ou une maison a un coût fiscal qu’il faut anticiper.


La fiscalité de l’immobilier est composée de :

  • La taxation des plus-values immobilières en cas de revente d’une maison secondaire.

  • La taxation des revenus fonciers en cas de mise en location du bien acquis.

  • La taxe d’habitation (à noter toutefois : La taxe d’habitation au titre de la résidence principale sera supprimée pour tous en 2023).

  • La taxe foncière.

  • La taxe sur les logements vacants en cas de vacance locative d’un bien à usage d’habitation.

  • L’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) lorsque le montant net du patrimoine est supérieur à 1 300 000 euros (hors patrimoine professionnel et avec une décote de 30% sur la résidence principale).


Vous l’aurez compris, acheter un bien immobilier et devenir propriétaire présente à la fois des avantages et des inconvénients. Bien que ces derniers n'entachent pas réellement ce qui motive les investisseurs à franchir toutes les étapes de l’achat immobilier !

  • Les plus :

  • Pas de loyer à payer

  • Constitution d’un patrimoine immobilier

  • Sécurisation du logement

  • Transmission d’un patrimoine à sa famille

  • Réalisation d’une plus-value en cas de revente

  • Accession facilitée à la propriété pour certains profils d’acheteurs


  • Les moins :

  • Le crédit immobilier est lourd et engageant sur une longue période

  • La banque reste propriétaire du bien jusqu’à la fin du crédit

  • Le propriétaire assume seul les dépenses d’entretien et les réparations

  • La fiscalité immobilière


Envie de devenir propriétaire ? Téléchargez l'appli Solveeg et découvrez vos chances d’obtenir un crédit immobilier avec notre outil de scoring.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout